Friday, July 28, 2006

L'écrivain qui s'assassine !

Quand Jon Lars Jensen
se met en scène
ce canadien parano
qui n'assure pas sa libido
pensant se soigner par les mots
a choisi le suicide en un mot.

Gloire et dépression
qui l'a mené à l'édition
montre sa peur
écrire ses doutes d'ailleurs
il a sombré dans sa folie
à travers tous ses écrits.

Et moi, j'écris sur un carnet
des sentiments et des idées
des états d'âme, des impressions
et comme lui par les mots
j'élimine et j'assassine
cet auteur, ce schyzophrène
qui en moi met toute cette haine
pour écrire ces quelques poèmes.

0 Comments:

Post a Comment

<< Home